Allindì : “repousser les limites de l’imaginaire de la Corse”

Société d’édition et de production audiovisuelle créée il y a 3 ans à Ajaccio, l’un des objectifs d’ Allindì est de développer des outils numériques innovants en faveur de la langue et la culture corse. Son projet majeur: le lancement d’une plateforme SVOD, “un peu comme Netflix”, qui centraliserait les créations corses et méditerranéennes.

  • “Scunfinà l’imaginariu di a Corsica”

“Repousser les limites de l’imaginaire de la Corse”, tel est le pari d’Allindì. L’entreprise s’appuie sur une dynamique corsophone et moderne. Son nom, « Allindì », est un néologisme : de « lindu » (limpide, clair) transformé en verbe. La volonté d’Allindì est de simplifier l’accès à des contenus, productions et coproductions insulaires et méditerranéennes, à une époque où il est toujours difficile de les retrouver quelques mois ou années après leur diffusion. La raison : avant Allindì, il n’existait aucun support ou plateforme pour les héberger sur la durée, une situation d’autant plus paradoxale à l’ère de la révolution numérique. Allindì a donc fait le choix de promouvoir un système moderne, adapté nouveaux modes de consommation (semblable à Netflix, Amazon, etc.) qui permettrait de rapprocher les corses de ces productions audiovisuelles oubliées.

  • Une plateforme “SVOD”

SVOD vient de l’anglais “subsciption video on demand”, soit un service de films et vidéos à la demande. Cette plateforme peut aussi servir de complément de diffusion pour les producteurs et créateurs corses. Avec un abonnement économique (4€/mois), les utilisateurs ont accès à l’ensemble du catalogue, et peuvent regarder chaque film, série, documentaire, etc. Le catalogue d’Allindì sera régulièrement enrichi de nouveaux programmes, avec pour objectif de devenir petit à petit un vrai “Netflix à l’usu Corsu.” Cette démarche s’accompagne d’une éditorialisation riche, avec newsletters, bonus, intervews, etc. Accessible pour tous, cette plateforme permettra aussi aux plus anciens, moins habitués aux nouvelles technologies, de maîtriser le service, et de retrouver les programmes qu’ils souhaitent regarder en quelques clics. Allindì s’adapte aussi à la qualité du réseau (HD ou SD, par fibre ou en 3G), et à toutes les machines (mobile, tablette, pc, mac).

Un projet complexe tant au niveau technique que juridique, mais qui permettra peut-être, selon Maria Francesca Valentini et Gérôme Bouda, les deux co-fondateurs d’Allindì SAS, de répondre aux défis de demain, qu’il s’agisse de la sauvegarde de la culture corse ou de la transmission de sa langue. 

Lancé au 1er Août avec le Festival de Lama, la plateforme Allindì SVOD se développe peu à peu, avec chaque mois de nouveaux programmes. Allindì a aussi réalisé et produit plusieurs films et documentaires en interne, que vous pouvez retrouver  icì

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *