Airbnb : le Conseil Municipal d’Ajaccio entre en guerre

Ajaccio est confrontée de plein fouet à la problématique des meublés de tourisme : environ 1.800 appartements selon la  municipalité, qui auraient capté 82 % des nuitées en 2020. D’où différentes conséquences importantes sur le logement, la fiscalité, et la vie économique.

Pour limiter l’impact de cette situation et tenter d’endiguer le phénomène, la ville démarre un processus de régulation, autour de deux procédures:

  • Le propriétaire doit demander à la mairie l’autorisation de changement d’usage et référencer son bien auprès des services de la ville.
  • Une déclaration préalable devra être faite pour toute mise en location.

Ce processus s’inscrit dans un dispositif plus large : « Taxation des résidences secondaires, campagne contre les logements vacants, opérations en centre-ville de rénovation de l’habitat pour remise sur le marché».

Le sujet a fait l’unanimité lors du Conseil municipal d’Ajaccio ce lundi 26 avril, et la volonté de réguler le marché des meublés de tourisme a été adoptée en quelques minutes, sans abstention ni vote contre. Un succès donc, pour Christelle Combette, présidente de l’Office intercommunal de Tourisme, qui a déclaré sa “volonté d’encadrer ce type d’hébergements”.  

Laisser un commentaire

Corsica.news

GRATUIT
VOIR