Ammo & amichi in Aiacciu

Le 6 octobre, le Concept-Store AMMO è amichi ouvrait ses portes à Ajaccio. Axé sur la création corse, une vingtaine de marques y exposeront jusqu’à fin décembre. À l’initiative de cette démarche, Mona Ricci, cofondatrice de AMMO. 

  • AMMO, les origines

Originaire de Sainte-Lucie de Tallano, Mona décide de créer en novembre 2017 une marque de bijoux et d’accessoires. Avec l’aide de son amie, elles fondent AMMO.  

Ammo,c'est la jonction de deux prénoms Amélie et Mona

On a créé ça, il y a deux ans. On avait envie d’un mot qui parlait un peu d’amour et d’amitié, donc c’était une belle idée que de mélanger nos deux prénoms. C'est une marque de bijoux et d’accessoires. Nos produits sont en plaqués or, gravés, et dessus on rajoute des bouts de tissus, ou du fil de coton que l'on vient broder. On aime bien ce mélange entre le tissu et les matériaux dorés.

  • Une marque de bijoux, mais pas seulement

Depuis plusieurs mois, Amélie ayant choisi de se consacrer à une autre voie, Mona poursuit seule l’aventure et décide de faire évoluer AMMO avec une gamme plus large (Ligne Maison, produits pour hommes, etc.). Afin de rencontrer sa clientèle et donner une visibilité à sa marque, la jeune femme fait de nombreuses pop-up stores sur Paris. Pour chaque nouvelle boutique éphémère, Mona rajoute un élément à sa marque. Ainsi, celle-ci se diversifie, et voit apparaitre dans sa collection des bougies, des décorations, etc. En parallèle, Mona propose sa marque dans plusieurs magasins, en Corse (Gloria à Bastia, Marcellara à Bonifacio), mais aussi sur le Continent (Les Boudeuses à Paris, Azul Azul à Marseille, …).

Je fais souvent des pop-ups à Paris. […] C’est là où je vis principalement. Cela me permet de tester de nouvelles choses, et souvent, ce sont des exclusivités. Là, il y a une ligne d’accessoires qui va comprendre des chapeaux d’hiver, des chaussettes, des lacets. […] On vient aussi de créer une ligne de maison avec des ronds de serviettes, des bougies, des parfums d’intérieur, etc. Tout ça  exclusivement à la boutique d’Ajaccio pour trois mois.

  • Combler un vide laissé par la fermeture de l’Oru

À la fermeture de l’Oru, qui prépare le lancement d’un e-shop, de nombreux créateurs corses se sont retrouvés sans point de vente ajaccien. Mona prospectait quant à elle pour un local éphémère en amont des fêtes de Noël. La jeune tallanaise a obtenu un accord avec le propriétaire de l’emblématique magasin Maresias, 22 cours Napoléon. En plus de sa marque, Mona propose les créations d’environ une vingtaine d’entrepreneurs corses. 

Il y en a qui vont rester une semaine, d’autres qui vont rester trois mois. […] On aura de la mode pour bébé, des produits pour homme, des cosmétiques, un peu d’épicerie fine. Plusieurs choses vont se mélanger dans cet espace dédié à la création corse d’aujourd’hui. Il y a beaucoup de choses qui existent et des choses très belles.

En ce moment, vous pouvez retrouver notamment les couteaux de Saveriu Bellini ou encore les produits de l’OruPour l’inauguration le 23 octobre, il y aura aussi les cosmétiques Di Nina, les tricots de Magliameia, les sacs en cuir de Marcellara, la papeterie de L’Indéprimeuse … Et bien d’autres surprises !

Rendez-vous le vendredi 23 octobre 🤍

Publiée par AMMO sur Mercredi 14 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *