130 personnes verbalisées après une fête clandestine à Vescovato

Les gendarmes sont intervenus samedi soir peu avant minuit. D’après le parquet de Bastia ils auraient été accueillis « par des jets de bouteilles et un jet de cocktail Molotov ». Par ailleurs, seul un jeune homme a été mis en garde à vue. 

Une enquête a été ouverte pour « violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique ». A noter que Vescovato n’est pas un cas isolé, la fête bat son plein actuellement aux quatre coins de l’Ile. Le temps du bouches à oreilles semble terminé et c’est par le biais des réseaux sociaux comme Snapchat ou Télégram, non traçables par les autorités, que s’organisent des soirées pouvant rassembler 50 à 100 personnes pour la modique somme de 30 euros l’entrée environ. 

Si les services de police ont été très réactifs dans certains endroits (Bastia il y a deux semaines Vescovato ce week-end, plus d’une quinzaine d’interventions en Haute-Corse récemment), force est de constater que certaines soirées passent entre les mailles du filet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Corsica.news

GRATUIT
VOIR